Démocratie en péril – Pour la prospérité de nos médias locaux et régionaux

Wednesday, August 21, 2019

Démocratie en péril – Pour la prospérité de nos médias locaux et régionaux

Voici la réaction conjointe de la CDC de Sherbrooke et du ROC aux difficultés que vivent présentement les médias locaux et régionaux.

Démocratie en péril – Pour la prospérité de nos médias locaux et régionaux

Les organismes communautaires ont tous un jour ou l'autre interpellé les médias locaux et régionaux. Conférence de presse, publication de lettre d'opinion, promotion d'activités, agenda communautaire, etc. Le rôle de ces médias est essentiel à la vivacité des communautés, au bien-être collectif et ultimement au fonctionnement de notre démocratie.
C'est pourquoi aujourd'hui la CDC de Sherbrooke et le Regroupement des organismes communautaires de l'Estrie en appellent aux organismes et organisations de Sherbrooke et de la région afin de contribuer à la survie et au rayonnement du journal La Tribune et des différents journaux communautaires actifs sur le territoire.

Nos médias locaux et régionaux sont des liants de nos communautés. Ils mettent en valeur les actions citoyennes, ils nous renseignent sur les bons coups et les événements qui ont cours dans les différents milieux, ils contribuent au sentiment d'appartenance envers notre région, notre municipalité, notre quartier. Ils sont le reflet de notre contribution collective et individuelle au développement social, communautaire et économique.

Plus encore et sur la scène politique, nos médias locaux et régionaux constituent des alliés pour la population. Ils rapportent les actions de nos élus.es et ils favorisent la transparence. Ils stimulent également l'implication des citoyens et des citoyennes sur différents enjeux qui les concernent mais susceptibles de passer sous le radar sans l'oeil et la plume des journalistes. À ce sujet et tel que rapporté par madame Marie-Ève Martel, journaliste à La Voix de l'Est, dans son livre « Extinction de voix », une étude américaine publiée en 2018 démontrait que la fermeture de médias locaux a un effet direct sur la valeur des contrats publics octroyés. Voilà de quoi faire sourciller. Voilà de quoi insister pour la survie de ces médias.

Par ce billet, c'est une invitation que nous lançons aujourd'hui. D'abord, n'hésitons pas à activer notre abonnement à l'un ou l'autre de ces médias locaux et régionaux. Les abonnements sont un levier financier indispensable pour ceux-ci. Nous vous invitons également à promouvoir l'importance de ces médias locaux et régionaux auprès des membres de votre entourage et dans nos milieux professionnels respectifs.

Surtout, nous sollicitons les élus.es régionaux et locaux afin qu'ils et elles abordent la question de front et qu'une large réflexion au sujet de l'avenir des médias locaux et régionaux et de la protection de la démocratie s'effectue dans les plus brefs délais.
Nos médias locaux et régionaux comme La Tribune, la Voix de l'Est ou Entrée libre (pour ne nommer que ceux-ci) doivent être protégés à tout prix et sans concession car c'est du tissu social et de la démocratie dont il est question.

Christian Bibeau – Corporation de développement communautaire (CDC) de Sherbrooke
Claudelle Cyr – Regroupement des organismes communautaires (ROC) de l'Estrie

Cliquez sur le lien ci-dessus pour lire la lettre ouverte.