MENU

Le milieu communautaire estrien prend le parti de la planète!

Tuesday, February 25, 2020

Le milieu communautaire estrien prend le parti de la planète!

Suite au mini-forum sur la justice sociale et climatique qui s'est tenu le 20 février, à Sherbrooke, le comité organisateur a publié un communiqué qui réitère l'importance d'inclure la justice climatique au sein de nos luttes sociales.

Sherbrooke, le 20 février 2020 – Une centaine de travailleurs, travailleuses, membres et
bénévoles des organismes communautaires de la région ont souligné aujourd'hui la Journée
mondiale de la justice sociale en participant à un mini-forum portant sur l'importance d'inclure la
justice climatique au sein de nos luttes sociales.

Durant une série d'ateliers et de panels, les personnes présentes ont abordé des sujets aussi
variés que l'impact accentué de la crise environnementale sur les populations vulnérables, les
problèmes de santé occasionnés par le réchauffement climatique, les enjeux du passage d'un
pipeline en Estrie, l'embourgeoisement de certains quartiers sous prétexte de les rendre plus
« verts » et l'importance du milieu communautaire comme un des derniers espaces
démocratiques citoyens mettant de l'avant la défense des droits humains.

Les organismes communautaires de la région qui travaillent dans une perspective de
transformation sociale, ont toujours eu à coeur la lutte pour l'élimination de la pauvreté et pour
une société plus équitable. En ce sens, ils joignent leur voix au mouvement social faisant
pression sur les décideur.e.s politiques, au nom des personnes qu'ils accompagnent, pour que
les enjeux environnementaux soient véritablement pris au sérieux et que des actions concrètes
soient posées.

Rappelons que ce sont les personnes qui sont les moins responsables de la crise climatique qui
en sont pourtant les principales victimes, puisque le système économique capitaliste ne profite
qu'à une infime partie de la population (le fameux 1 %). Elles n'ont souvent pas les revenus ou
les capacités de s'adapter aux changements climatiques. Par exemple, quand il y a une vague
de chaleur, les personnes les plus défavorisées économiquement vivent dans des logements
mal isolés et souvent situés dans des îlots de chaleur. D'autre part, ce sont ces mêmes
personnes qui subiront également le plus fortement la hausse du prix des aliments causée par
des bouleversements climatiques. Enfin, les personnes ayant une santé plus fragile risquent
d'être plus affectées par les variations extrêmes du climat.

La transition écologique, devenue urgente, doit absolument se faire dans une perspective de
justice sociale et de respect des droits humains. Nos choix de société se doivent de prendre en
compte les impératifs de justice sociale.

Le comité organisateur en a aussi profité pour lancer un appel à une mobilisation large le 3 avril
prochain lors des actions pour le climat qui se tiendront un peu partout au Québec et ailleurs.
Une manifestation est prévue en ce sens à Sherbrooke.

-30-

Comité organisateur :
Association des locataires de Sherbrooke
ConcertAction femmes Estrie (CAFE)
Regroupement des organismes communautaires (ROC) Estrie
Solidarité Populaire Estrie (SPE)
Table ronde des organismes volontaires d'éducation populaire (TROVEP) Estrie